Salariés : comment faire un bilan de compétences gratuit ?

Salariés : comment faire un bilan de compétences gratuit ?

Les motivations et aspirations de chacun évoluent avec le temps. En effet, lorsque nous sommes étudiants, nous choisissons une voie, un métier qui nous permettra de nous épanouir. Cependant, au fil du temps, cet emploi peut, ne plus être totalement satisfaisant. Vous êtes dans cette situation ? Cela est tout à fait normal, et de nombreux individus passent par là. Si vous ne savez pas où vous en êtes, il est peut-être temps de trouver ce qui vous motive et vous passionne. Pour cela, vous pouvez faire un bilan de compétences gratuit. En effet, les salariés ont la possibilité de réaliser des bilans de compétences, qui peuvent être financés à 100%. Voici ce qu’il faut savoir sur le bilan de compétences et comment en bénéficier.

Pourquoi faire un bilan de compétences gratuit ?

Pour faire un état des lieux, pour connaître ses points forts, pour évoluer, mais aussi pour se réorienter, le bilan de compétences est une démarche personnelle, qui peut être entamée pour diverses raisons. Si à un moment ou à un autre de votre carrière, vous souhaitez évaluer vos compétences, pour évoluer au sein de votre entreprise, ou si vous désirez changer de métier, le bilan de compétences est de rigueur. Ce dernier vous permettra de mieux vous connaître, de mieux cerner vos compétences et vos points forts, mais aussi vos points d’amélioration. Mais ce bilan peut aussi vous permettre d’y voir plus clair, de redéfinir votre projet professionnel, ainsi que vos attentes personnelles.

Qui peut demander un bilan de compétences gratuit ?

Les bilans de compétences sont proposés par divers organismes et sont encadrés par la loi. Les salariés peuvent entamer des démarches pour bénéficier d’un bilan de compétences, mais ils ne sont pas les seuls. En effet, les demandeurs d’emploi sont aussi concernés par ce dispositif.
Concernant le prix du bilan de compétences, il faut savoir que ce dernier peut varier d’une structure à une autre. On trouve ainsi des bilans de compétences allant de 1 500 à 2 000 euros. Cependant, le bilan de compétences peut être financé par différents organismes : l’État, l’OPACIF, votre employeur… Dans ce cas, vous n’avez pas besoin d’engager votre propre argent, le bilan de compétences est alors gratuit, selon votre profil.

Salariés : quels profils pour prétendre à un bilan de compétences gratuit ?

En tant que salarié, vous avez le droit de bénéficier d’un bilan de compétences dans certains cas. En effet, tous les salariés pourront prétendre, à un moment ou à un autre de leur carrière, à un bilan de compétences. Cependant, il faut respecter certains “critères” pour pouvoir en bénéficier.

Salariés en CDI : pour bénéficier d’un bilan de compétences, vous devez avoir travaillé au minimum durant 5 ans, dont 1 an dans l’entreprise où la demande est réalisée. Le salarié peut disposer d’un congé spécifique, ou réaliser ce bilan de compétences en dehors de son temps de travail.

Salariés en CDD : les employés en CDD ne sont pas en reste. Pour bénéficier d’un bilan de compétences, ces derniers doivent avoir cumulés au moins 24 mois d’ancienneté en tant que salarié, dont au moins 4 mois au cours de la dernière année.

Salariés de plus de 45 ans et 20 ans d’ancienneté : un salarié de plus de 45 ans et avec 20 ans d’ancienneté peut bénéficier d’un bilan de compétences de manière systématique. Dans ce cas, le bilan est directement financé par l’entreprise (par l’OPACIF ou par le plan de formation). La seule condition est d’être présent depuis plus d’un an dans l’entreprise.

Salariés : qui prend en charge le financement du bilan de compétences ?

Comme nous vous l’avons annoncé, le bilan de compétences peut être gratuit (entièrement financé) ou partiellement financé. Plusieurs solutions s’offrent aux salariés selon leur profil.

Bilan de compétences financé par le CPF : le Compte Personnel de Formation peut vous permettre de réaliser votre bilan de compétences. Si vous avez cumulé assez de points, vous pourrez prétendre à ce bilan. Par ailleurs, si ce bilan est réalisé en dehors du temps de travail, vous n’avez pas l’obligation d’en informer votre employeur. Cependant, si vous désirez réaliser cette formation sur votre temps de travail, il vous faut l’accord de votre employeur.

Bilan de compétences financé par un OPACIF : le bilan de compétences peut être réalisé et financé par l’OPACIF (Organisme Paritaire au titre du Congé Individuel de Formation) auprès duquel cotise votre entreprise. Là encore, vous pourrez réaliser ce bilan sur votre temps de travail avec l’autorisation de votre employeur.

Bilan de compétences financé par le plan de formation : le bilan de compétences peut aussi être réalisé dans le cadre du plan de formation de l’entreprise. Dans ce cas, une convention doit être établie entre vous et votre employeur. Le bilan est alors financé entièrement par votre employeur.

Par ailleurs, il faut savoir que l’employeur peut aussi être à l’initiative d’un bilan de compétences, dans le cadre d’un congé de reclassement ou d’un plan de développement des compétences. Le salarié doit alors donner ou non, son accord.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *