Tout savoir sur la formation d’aide-soignante

Tout savoir sur la formation d’aide-soignante

Chaque année, les métiers de la santé attirent de nombreux étudiants. Pour travailler dans ce domaine, il faut posséder de nombreuses qualités, dont la patience, le courage, l’empathie et l’ouverture sur les autres… Mais il faut aussi être capable de faire preuve de sang-froid. L’aide-soignante fait partie du personnel soignant. Elle peut intervenir dans les hôpitaux, mais aussi à domicile, chez des personnes dépendantes. L’aide-soignante a un rôle très important. En effet, elle doit aussi bien s’occuper du confort moral que du confort physique de ses patients. Vous désirez en savoir plus la formation d’aide-soignante ? Voici tout ce qu’il faut savoir à ce sujet.

Qu’est-ce qu’une aide-soignante ?

L’aide-soignante est un membre à part entière des équipes médicales. Elle peut exercer dans un hôpital, sous la responsabilité d’une infirmière. Son rôle est d’accompagner et d’assister les personnes soignées. Ainsi, elle doit réaliser les soins quotidiens des patients. Elle doit l’aider à se laver, le surveiller, l’habiller, l’aider à marcher… Ses missions sont nombreuses et varient selon le besoin d’accompagnement du patient. L’aide-soignante doit également veiller à la propreté des chambres et à la désinfection des lieux, afin que la santé et le confort du patient soient préservés. Mais l’aide-soignante est aussi là pour écouter le patient, le rassurer, lui apporter un confort psychologique. Elle peut aussi être en contact avec les familles.

Selon ses compétences et son lieu d’exercice, l’aide-soignante peut être amenée à seconder l’infirmière et à apporter son aide pour certains soins. Elle peut avoir en charge la distribution des médicaments par exemple, sous la surveillance d’une infirmière référente.

L’aide-soignante est aussi un relais entre le malade et l’équipe de soins. Au moindre changement de l’état du patient, l’aide-soignante doit en informer son infirmière référente.

Enfin, il faut savoir que l’aide-soignante ne travaille pas obligatoirement au sein de l’hôpital. Elle peut aussi exercer dans les maisons de retraite, les EHPAD (Établissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes), ou des centres de soins spécifiques. Elle peut aussi donner des soins à domicile.

Comment accéder à la formation d’aide-soignante ?

Si vous désirez devenir aide-soignante, il faudra intégrer une école pour préparer votre diplôme. En effet, le D.E.A.S (Diplôme d’État d’Aide-Soignante) est obligatoire pour exercer. Ce diplôme se prépare en école ou en institut, durant la formation d’aide-soignante.

Pour intégrer une école ou un Institut de Formation d’Aide-Soignante (I.F.A.S), et accéder à la formation, il faut être un minimum préparé. En effet, vous n’avez pas besoin de diplôme particulier pour vous inscrire dans une école, mais vous devez tout de même entamer un processus de sélection.

Ce processus est nouveau, car avant l’année 2020, il fallait passer un concours d’entrée pour intégrer une école ou un Institut de Formation d’Aide-Soignante. Désormais, le concours n’existe plus. À la place, les candidats doivent remettre un dossier de sélection, et se préparer à un entretien oral d’admission. Ce système d’examen des dossiers permet d’identifier les compétences clés pour ce métier. L’entretien oral sert à s’assurer de la pertinence du profil des candidats, mais surtout, à identifier leurs motivations.

Comment se déroule la formation d’aide-soignante ?

La formation d’aide-soignante s’étendait jusqu’alors sur 10 mois. Mais cela n’est plus d’actualité. En effet, la réforme portant sur l’admission en I.F.A.S prévoit de nouvelles mesures qui vont changer cela. La formation devrait ainsi passer à 12 mois. De nouveaux enseignements seront étudiés comme le repérage des fragilités, la prévention de la perte d’autonomie… Le référentiel des missions et des compétences des aides-soignantes va évoluer et devrait être présenté courant 2020. Ces changements devraient permettre à ce métier d’être mieux reconnu, mais aussi permettre de pouvoir évoluer plus facilement.

Comme dans de nombreux établissements et écoles, les cours dispensés, mêlent théorie et pratique. Voici les matières principales étudiées durant la formation : les soins, l’hygiène des locaux hospitaliers, l’état clinique d’un patient, l’accompagnement du patient dans les activités quotidiennes, la relation et la communication, la transmission des informations ou encore l’organisation du travail… Ces matières resteront à l’ordre du jour, mais seront peut-être étudiées sous des formes différentes.

Quelles sont les évolutions possibles ?

Les aides-soignantes qui désirent évoluer peuvent accéder à certains métiers après quelques années d’expérience. Il est ainsi possible de se former aux métiers d’assistante-dentaire, d’aide médico-psychologique… Par ailleurs, la réforme prévoit également de fluidifier les parcours pour les aides-soignantes, et de faciliter les passerelles. Cela signifie que les aides-soignantes désirant évoluer, auront désormais de meilleures options. Il est notamment question de réduire la durée du cursus infirmier. Ainsi, une aide-soignante avec de l’expérience, pourra bénéficier d’une formation plus courte pour devenir infirmière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *